Les rendez-vous lecture

Ils ont donné leur avis

  • Jack Rosenblum rêve en anglais : roman / Natasha Solomons  |

    Jack Rosenblum rêve en anglais : roman / Natasha Solomons Solomons, Natasha (1980-....)

    Un gentleman anglais à tout prix 5/5 Si Jack Rosenblum rêve en anglais et que l'on s'en étonne, c'est qu'il y a sûrement anguille sous roche et carpe farcie. 1937: Sadie et Jack ont tout... Voir plus Si Jack Rosenblum rêve en anglais et que l'on s'en étonne, c'est qu'il y a sûrement anguille sous roche et carpe farcie. 1937: Sadie et Jack ont tout abandonné, famille, pays, langue. Sadie, jamais ne cessera de regarder derrière, jack, lui de courir vers l'avant. Les "Rose in Bloom" n'ont pas fini de vous émouvoir, de vous étonner et de vous faire sourire. Mordus d'Angleterre et de golf, toqués de campagnes vallonnées et verdoyantes, nostalgiques de la Mittel Europa et gourmands de pâtisseries, ce bon roman est pour vous. 350 pages délicieuses ! Natasha Solomons, l'auteur, traduite en plus de 15 langues, vit elle-même en famille dans le Dorset, passionnée de plantes, de cuisine et d'écriture, elle avoue s'être inspirée de l'histoire de ses grands-parents. Lisez aussi "Le manoir de Tyneford" et "La galerie des maris disparus". Voir moins Marie-Françoise - Le 30 septembre 2020 à 16:46
  • Le conteur : roman / Omair Ahmad |

    Le conteur : roman / Omair Ahmad Ahmad, Omair

    Subtile et onirique 5/5 Un roman dépaysant qui alterne entre la vie du conteur dans la demeure de la Bégum et le conte qu’ils se racontent, chacun allant puiser dans ses sent... Voir plus Un roman dépaysant qui alterne entre la vie du conteur dans la demeure de la Bégum et le conte qu’ils se racontent, chacun allant puiser dans ses sentiments pour enrichir le récit de l’autre et ainsi exprimer des émotions qui leurs seraient interdites autrement. Un joli conte, doux, onirique et mélancolique. L’alternance réalité/conte et la co-construction de celui-ci sont faites de façon fluide de sorte que le lecteur n’est jamais perdu dans le propos ou sa temporalité. Voir moins Khorkaadren - Le 26 septembre 2020 à 22:06
  • Bienvenue : roman / Kim Yi-seol |

    Bienvenue : roman / Kim Yi-seol Kim, Yi-seol (1975-....)

    Une réalité méconnue 4/5 Ici on plonge dans la Corée du Sud populaire avec des personnages d’une grande pauvreté, bien loin de l’image idéalisée que l’on peut parfois avoir au... Voir plus Ici on plonge dans la Corée du Sud populaire avec des personnages d’une grande pauvreté, bien loin de l’image idéalisée que l’on peut parfois avoir aujourd’hui du pays. Le roman dépeint une vérité dont on n'a pas forcément conscience et permet de découvrir la réalité de la vie et des us coréens, et on se sent désolés pour cette héroïne seule contre tous qui se bat pour survivre, on suit ses hauts et ses bas et souhaitons de toutes nos forces qu’elle parvienne à s’en sortir. Voir moins Khorkaadren - Le 26 septembre 2020 à 22:00
  • Reine des orages ! / Marion Zimmer Bradley |

    Reine des orages ! / Marion Zimmer Bradley Bradley, Marion Zimmer (1930-1999)

    Palpitant et questionnant 5/5 Un roman prenant aux personnages bien écrits et attachants, une réflexion en arrière-plan sur l’eugénisme. On suit l’évolution de Dorilys avec un méla... Voir plus Un roman prenant aux personnages bien écrits et attachants, une réflexion en arrière-plan sur l’eugénisme. On suit l’évolution de Dorilys avec un mélange de pitié, d’affection et de colère, jusqu’au final tragique et poignant. Voir moins Khorkaadren - Le 26 septembre 2020 à 21:56
  • Le jeune homme et la mort / Ruth Rendell |

    Le jeune homme et la mort / Ruth Rendell Rendell, Ruth

    Lent et redondant malgré un joli final 2/5 Après un démarrage poussif, s'étalant tout de même sur toute la première moitié du roman, l'action s'accélère progressivement jusqu'à un final maîtris... Voir plus Après un démarrage poussif, s'étalant tout de même sur toute la première moitié du roman, l'action s'accélère progressivement jusqu'à un final maîtrisé. Un roman qui aurait donc peut-être plutôt mérité être une nouvelle. Voir moins Khorkaadren - Le 26 septembre 2020 à 20:38